12 février 2007

A la clarté  fugace de toutes les étoiles qui filent pour exaucer les voeux , égarent le pélerin aux portes des étables et tombent sur les lieux où l'espoir doit renaître du soleil qui ensanglante la fausse couche du matin  je préfère l'ombre  qui passe dans tes yeux .
Posté par christb à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]